CABOSSÉE - LA VALISE QUI LIBÈRE LA PAROLE DES ENFANTS SUR LES VIOLENCES CONJUGALES

Mis à jour : janv. 18

16 JOURS D'ACTIVISME POUR METTRE FIN AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES DANS LE MONDE

Des mots contre les maux à l'égard des femmes !

Une lecture théâtralisée par les enfants à destination des enfants pour libérer la parole sur les violences à l'égard des femmes.

  • Un livre - Mercedes Cabossée

  • Des guitaristes et pianistes

  • Des lectrices

  • Des personnages muettes

Pour qu'ensemble, enfants et adultes mettons fin aux violences à l'égard des femmes.


LA VALISE CABOSSÉE

Cette année la valise a pris vie à travers les enfants. Les enfants ont habité chaque personnage pour nous conter l'histoire de Mercedes en lui donnant la parole et en donnant vie à chaque personnage cabossé de cette fiction de Hubert BEN KEMOUN. Toute une classe aux sons et aux voix pour pænser les violences conjugales.

LES PERSONNAGES:

Mercedes : Mathilde

Maman : Gabrielle

Manu, Manuel : Angela

Xavier : Eva Benjamin : Serigne

Oscar : Jahrel Solenne : Coco, Corentin

Le psychologue : Bryan

Léopold : Bilal Père : Bastien La capitaine : Bouchra

Maitresse : Abigaël

Carmen : Aya

À LA GUITARE ET AU PIANO

Complainte : Éli Mission Impossible : Alexy Star Wars : Timaël

À LA LECTURE

Kenza, Soren, Iyed, Léa, Nahel, Chloé, Martin, Méline, Sara, Naïla, Céleste, Clara

ACCOMPAGNÉ.E.S PAR

Florence CAMY: Maitresse

Vincianne BERSIA: Accompagnante des élèves en situation d'handicap (ALSH)

Mounia LAHDIFI et Odette Zézé NIANG pour HIPPOCAMPES



CORENTIN DÉCLARE QUE 6 PERSONNES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES SUR 7 SONT DES FEMMES

C'est l'occasion d'aborder les différentes formes de violence, leurs causes et les conséquences. Les enfants soulignent qu'il y a également des hommes victimes de violences conjugales même si les chiffres sont criants: les femmes en sont les principales victimes. Corentin rappelle qui même si les violences conjugales concernent les femmes et les hommes, il n'en demeure pas mois que 6 personnes sur 7 victimes de violences conjugales sont des femmes. Nous avons espoir que le pourcentage des chanceuses qui seront épargnées par les violences conjugales passe de 30% en 2019 à 100% en 2021. Malheureusement, encore en 2020, la grande majorité de la population féminine mondiale y est confrontée, les femmes de 15 à 44 ans étant particulièrement à risque. Selon la Banque Mondiale, les violences conjugales et les viols représentent un risque plus grand pour une femme de 15 à 44 ans que le cancer, les accidents de la route, la guerre et le paludisme réunis.

ÉLI NOUS PARLE DE LA NOTION DE "SENTIMENT DE CULPABILITÉ"

La question du cycle de la violence a fait débat lors de l'échange. Une phrase qui marque les esprits "Certaines ne disent rien car elles se sentent peut-être coupables". Les enfants se sont posées les mêmes questions que les adultes: Pourquoi rester? Avons-nous le choix en tant que victime? Est-ce facile de sortir de cette situation? Quelles sont les sources des peurs des victimes de violences?

La question de l'indépendance financière, matérielle des femmes a été au centre des interrogations. Les femmes seraient-elles généralement dépendantes financièrement? matériellement? Si tel est le cas, quelles peuvent être les raisons de cette dépendance ? Bien évidement, le rôle des études et des possibilités qu'elle peut offrir professionnellement a été débattu.

Le Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) nous parlent de l'impact des violences conjugales sur le développement personnel des enfants.


QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS SELON LES ENFANTS?

Comment Mercedes a mis fin aux violences que sa mère subit depuis des années? Nous allons pas vous spoiler l'histoire de Mercedes que nous incitons à découvrir absolument mais il va s'en dire que les enfants ont changé sur sa solution. Nous avons également parlé du 3919, des solutions proposées pendant la période COVID 19 dans les pharmacies, les supermarchés et bien évidemment la gendarmerie.

Les enfants se sont posé.e.s la question des prises en charge à améliorer notamment pour la gendarmerie et la police, des condamnations quasi-inexistantes par rapport aux chiffres sur les violences conjugales.

DES SCÈNES MUETTES POUR NE PAS RESTER MUETTES

Ce projet proposé dans le cadre du dispositif Tandem Solidaire d'Occitanie Coopération.

Un appui financier qui va permettre aux enfants de proposer à d'autres enfants une valise pédagogique sur les violences conjugales, ses effets et ses conséquences sur le développement personnel des enfants. Au son de leur voix, des situations clés, les enfants proposeront des temps de réflexion et d'échanges sur le sujet.

Nous vous ferons découvrir dans le Journal de la Correspondance 2020-2021 la valise et les outils proposés par les enfants.


Merci à Isabelle Ayache pour cette belle découverte, sa présence lors de ce temps d'échange, les belles images qui nous permettent de vous conter ce moment et Jean Marc GRISSOT membre du collège signataire de l'association pour son aide le jour de la lecture.


Nous Rejoindre 

Nous soutenir

bus scolaire

© 2020 HIPPOCAMPES fièrement créé par Odette.z.Niang